GAMASIDES OU FAUX-POUX ROUGES

Gamasides ou faux-poux rouges des volailles : les plus fréquents.
Parasites le temps de leurs repas sanguins (sauf Ornithonyssus sylviarum) puis se réfugient
dans les locaux díélevage. Reproduction dans le milieu extérieur. Résistance au jeûne de
plusieurs mois. Pathogénicité : lésions prurigineuses, pétéchies aux pointes des piqûres,
anémie (perte de 6% de sang par jour chez un animal fortement parasité), chute des productions
(jusqu'à 15% de chute de ponte).

Ornithonyssus sylviarum
Europe du Nord et Amérique du Nord.
Cycle sur líhôte, en 5 jours. Survie 3-4 semaines dans le milieu extérieur. Symptômes : le
tégument devient rugueux, les plumes et duvet sont noircis par les déjections des acariens et le
sang séché, en diverses parties chez les mâles, en région péri cloacale chez les femelles.
Abondance en saison froide, chez les animaux jeunes. Existence díune résistance individuelle
des poulets. Rôle dans le transport de germes. Effet allergisant chez líhomme.

Dermanyssus gallinae
Cycle en neuf jours. Existe en France.
Hématophagie nocturne, parasite intermittent. Transport
de virus, du choléra aviaire et de spirochétoses. Élevages
hors-sol moins atteints, car moins de possibilités de
refuge. Poulets de chair à vie courte, nettoyage entre
deux bandes : parasitisme discret dans ce type díélevage.

Les adultes peuvent survivre sans repas pendant
plusieurs mois.
Les larves et les adultes ne vont sur líanimal que pour le
repas sanguin.
Responsable de nervosisme et díanémie.
Cycle de développement en sept jour.
Couleur : gris, rouge après un repas sanguin,
taille de 1 mm
 
Message commentaire